Trash Talk

— Achète des bières, pour après l’entrainement, et aussi des poupées gonflables et des capotes.

— Pourquoi tu fais une soirée ?

— Non ! Pour après les entraînements je te dis et nos soirées entre hommes et puis je suis plus avec Julia va falloir que je trouve autre chose !

— Merde désolé franchement, c’était une chic fille… Tu ferais mieux de garder les poupées gonflables en dernier recours !

— Pourquoi ? Il parait que c’est douillet comme quand tu la mets dans un moelleux au chocolat, sans les brulures…

— euh… je peux pas te répondre tout de suite. J’ai essayé ni l’un, ni l’autre. Faut être taré quand même pour penser mettre sa bite dans un moelleux au chocolat.

— Tu manques de peps ça te tuera…

— De peps ou de vice ?

— Des deux ! En plus, t’es pas obligé de faire chauffer le moelleux, mais après c’est juste plus dur pour rentrer.

—T’es dégueulasse mec, je te regarderai plus jamais du même œil et je ne pourrai plus manger de moelleux, sale enfoiré. Encore moins s’ils sont chauds.

— Tu n’auras qu’à les prendre froids et puis je n’ai pas trempé mon pinceau dans tous les moelleux, rassure-toi et crois-moi, si tu savais ce que je faisais avec les canettes que tu descends chez moi, tu demanderais un verre.

— Pas sûr… je sais pas ce que tu fais avec tes verres non plus.

— Non c’est une règle d’or, jamais le verre.

— Ça peut se briser…

— Ouais alors que l’alu…

— t’es ouf, l’alu, ça coupe grave !

— Non ça gratte un peu, mais je t’assure que c’est de la soie à côté du verre brisé.

— Tu devrais arrêter de faire l’amour à tes canettes, sérieux tu vas avoir des problèmes avec ta bite…

— Qui t’a parlé de bite ?

— Tu me répugnes !

— La vérité, c’est que je suis une femme, j’ai toujours mis une coque et d’ailleurs, je t’aime !

— T’es bourré ou quoi ?

— J’aimerais mieux… pourquoi tu l’es toi ? Un dimanche ?

— Non moi je le suis pas, enfin pas encore…

— Je crois que cette séparation me monte à la tête…

— Je pense aussi, chope-toi une slut et ça ira mieux…

— Non je préfère sombrer dans l’anonymat et l’alcool.

—Non mec, t’as trop de potentiel pour ça !

— Je sais, mais que faire ? Je n’ai pas le choix, je suis résigné à être un perdu…

— Pfff dis pas ça ! On dirait moi qui parle là !

— Je sais, c’est moche hein ?

— Beh grave ! Je n’ai pas envie de me voir dans un miroir.

— Tu m’étonnes.

Je me levais et allais nous chercher des bières.

— Tu as vu les photos de Sophie ?

— Grave, tous les jours je m’en veux…

— Tu aurais dû te la faire, tire-toi une balle mec, elle était sacrément bonne…

— J’ai raté ma vie…

— C’est sûr, je pense que tu devrais prendre son adresse et courir l’assommer avec ta queue.

— Non elle est trop mortelle pour ça…

— L’un n’empêche pas l’autre, elle a un mec ?

—Aucune idée.

—Si c’est le cas, deviens pote avec lui et essaie de te la taper, c’est ta spéciale non ?

— J’n’aurais jamais dû te le dire, une autre erreur de jeunesse.

— Oh, mais si ! Regarde dans quel état je suis, je tire bénéfice de mes moqueries. Je me sens déjà mieux et je pense même plus à Julia et aux poupées gonflables. Et ça nous permet d’en rire aujourd’hui !

— Et puis je ne me la suis pas tapée cette meuf, c’était la meuf de mon pote, j’étais bourré, OK, je l’ai un peu tripotée, OK, mais j’ai eu des scrupules, je suis un bon pote…

— Non, tu étais un pote pas assez bourré voilà tout.

— Non j’étais assez bourré pour le faire, j’ai juste pensé que ce serait malvenu…

— On ne pense pas quand on est bourré, on agit.

— Moi si ! Je suis un flocon de neige, merveilleux et unique.

— T’es plutôt un putain de grêlon qui fait chier tout le monde !

— Peut-être, mais je reste merveilleux et unique.

Il était 22 heures, on était déjà bien défoncés, on eut le malheur de vouloir sortir…

trash-talk

Publicités

10 réflexions sur « Trash Talk »

  1. evilejournal 22/05/2013 — 10:57

    Je ne verrais plus jamais les moelleux au chocolat de la même façon… Fais chier c’est mon dessert préféré quoi!

    1. Oui, je suis vraiment désolé, je devrais mettre un avertissement en début d’article.
      Mais comme je t’ai dit, tant que tu ne les fais pas chauffer, tu ne penseras pas à l’article

  2. Vachement sympa, je me suis bien marré ! Un joli coup !

    1. Ah ah merci beaucoup; les moelleux n’auront plus jamais la même saveur !

  3. Très, très drôle ! Maintenant, à chaque fois que je verrai des moelleux au chocolat, j’aurai un petit sourire

    1. Merci ! Oui désolé pour les Moelleux, c’était le début des aventures de Doug et Bernie, mes deux personnages Bukoskien, ils font dans le trash !

  4. Déjà que je me méfiais des pots de Nutella de mes proches….v’là que je vais finir par perdre du poids à lire les ha-bite-udes (pardon…je sais…) des gens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close