Ta gueule et sois un homme !

On est tous assis dans ce bus de merde, sages comme un troupeau de moutons shootés au crack. Je me dis qu’il faudrait que je devienne riche, que d’être pauvre, ça me coûte vraiment trop cher. J’ai encore pris la compagnie de Ryan. Pour moi, ça représente exactement la parfaite vie de merde, on se réveille, on sait qu’on va faire un boulot de merde pour être payé 3 sous, et pourtant on y va quand même, question de choix. Je trouve ça dingue quand même, Ryanair représente tout ce qu’un être humain normalement constitué devrait détester : les avions sont petits, les hôtesses sont moches et toute l’équipe s’accorde à être aimable comme un maton à Guantanamo. Mais bon, argument ultime, c’est pas cher. Que le trou duc naïf qui ose dire que l’argent ne contrôle pas le monde se lève et fonce dans un mur. Je suis un pur produit de consommation, je ne suis jamais satisfait, je viens d’acheter 3 chemises, pourquoi ?…Elles étaient en solde ! Voilà tout, des vêtements de marque moins cher, l’illusion de la bonne affaire, alors en bon mouton bien défoncé, je saute dessus et je broute.

Je meurs de soif, mais je n’ai que 50 euros, trop peu pour une bouteille d’eau payée 20 centimes, alors je prends mon mal en patience et me gratte la gorge. La femme à côté de moi n’arrête pas de me regarder. Je serais super flatté en temps normal mais là elle est très vilaine. Comme par hasard sa pote, elle, est un avion de chasse, mais a préféré laisser son boudin de copine entre nous. L’avion décolle génial… j’entends un enfant crier « Yahoo » et je le maudis de toutes mes forces. Je me dis merde, ce con se croit dans un manège, qu’est que c’est beau d’être enfant, t’es con mais heureux. Insoucieux donc gai. En même temps, j’avoue que les couleurs, les matières plastiques dégueu créent une sensation très « playmobile en avant les histoires ». Bref, ce branleur ne sait pas que le décollage et l’atterrissage sont appelés dans le milieu “phases critiques ». Il ne sait pas non plus que « critique » et « yahoo » vont aussi bien ensemble que Joey Starr et un singe. L’avion se stabilise, je guette par la fenêtre en priant pour que l’aile qui semble prendre un malin plaisir à trembler reste bien accrochée. Je pense à toutes sortes de choses, j’ai vu trop de films avec des catastrophes d’avions. Ces scénaristes nous bousillent la vie, ils nous créent des peurs qui n’auraient jamais existé, ils nous empêchent de crier Yahoo. Je sais ce que vous allez me dire  » mec toi t’es une gonzesse, moi je n’ai pas peur en avion » et là je vous regarderai avec condescende, mépris et même un peu de haine. Même celui qui dit ne pas avoir peur, ne sera jamais aussi serein que ce jeune branleur au Yahoo. Lui il ne connaît pas les risques, pour lui c’est qu’un vulgaire gros manège, le même que l’on trouve au marché de Noël mais en plus gros et sans le Mickey. Vous, même si vous n’avez pas peur, vous savez que si le pilote a peu dormi ou déprime d’avoir des hôtesses aussi laides,  voire les deux, vous savez qu’il peut vous envoyer au placard sans attraper la queue de personne.

Le bibendum à côté de moi me regarde avec insistance, j’ai l’impression d’être épié. Je lui souris et la regarde. Je crois apercevoir des dents sur son visage bouffi. Je me réfugie dans mon Dosto. Je vois qu’elle essaie de voir ce que je lis, FEDOR DOSTOEIVSKI madame, oui, oui vous voyez bien. Je me sens terriblement supérieur avec un Dosto à la main. Je me permets de toiser tout le monde surtout ceux qui lisent la presse à scandale. J’ai alors ce petit rictus détestable et ce regard de dédain profond, une vraie ordure.

 L’avion va atterrir. Je ferme les yeux et commence à prier. Je la revoie il y a encore 3 heures, j’ai laissé cette petite mine adorable, encore endormie. Julie, je l’ai abandonnée seule dans son lit et je suis parti. Comme un homme, je l’ai quittée sans me retourner, sans écouter ce qui s’agitait dans ma poitrine et qui me suppliait de rester. Le devoir m’appelle et je disparais. J’ai passé une très bonne semaine avec Julie. Je suis totalement dingue de son corps, c’est fou le plaisir de faire l’amour avec une femme ayant un corps parfaitement à votre goût. On devrait interdire l’inverse. J’ouvre à nouveau les yeux, desserre les poings, l’avion a atterri. 

L’hôtesse à l'air plus sexy en Playmobil btw
L’hôtesse à l’air plus sexy en Playmobil btw
Publicités

8 réflexions sur « Ta gueule et sois un homme ! »

  1. Sur Easyjet aussi les hôtesses sont affreuses. A vrai dire, j’ai remarqué que même sur les compagnies « classiques », elles sont de plus en plus moches. Tout se perd…

    1. Oui, une honte ! lol, sur Easy Jet elles sont déjà un petit cran au-dessus, Ryanair, ils prennent tout le monde qui accepte de porter leurs tailleurs horribles, ils ne peuvent pas trop faire les fines bouches !

  2. A reblogué ceci sur Patrick Solereet a ajouté:
    Le mois du re-blog
    Je me suis amusé à lire vos blogs en entier et y découvert des pépites, je vous propose de les faire (re)découvrir ainsi que vos nouveautés.

  3. Belle plume! Fan de littérature américaine?

    1. Merci ! Totalement ! Bukowski et Henry Miller pour ne citer qu’eux sont mes dieux.

      1. Houlà, la barre est haute! Je te vois bien aussi aux côtés de Fante et Kerouac. Bonne suite!

      2. J’avais écrit Fante et je l’ai enlevé 🙂 quant a Kerouac, c’est le prochain sur la liste

  4. Pas mal, tu as une belle plume, je suis pas jaloux du tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close