Tessie

Doug ne bougeait plus. Pouls trop faible, front ruisselant. Il était assis, totalement immobile et aphone. Il scrutait tout autour de lui cette pièce qu’il connaissait pourtant si bien. Tapisserie délavée, tache sur le sofa qu’il n’était jamais parvenu à enlever, rien ne lui échappait. Il se sentait si minime face à la vie.

Que dire lorsque plus rien n’avait de sens ?

Il n’y avait qu’une seule décision à prendre de toute façon, totalement inhumaine certes, mais tellement plus logique.

Alors pourquoi ne pouvait-il même pas l’affronter du regard ?

Après cette année difficile, il s’était imaginé que rien de pire ne pouvait lui tomber dessus. Il se leva et alla chercher une autre bière. La 6e blonde avait toujours un goût plus amer. Toute sorte d’idées fusaient dans sa tête à toute vitesse. Même s’il n’avait jamais été à fleur de pot, il s’était souvent dit que cette annonce arriverait d’une manière plus conventionnelle, qu’il sauterait de joie ou qu’il ressentirait quelque chose de positif. 

C’était l’heure de s’en aller. Tessie avait fini sa valise, elle s’approcha de Doug, sa main tremblait. Elle l’embrassa sur la joue, Doug ne bougea pas. Il ne pouvait pas. Sa Tessie, si fragile, si innocente, elle ne méritait pas ça. L’instant d’après, son parfum avait embaumé toute la pièce. Doug était seul, les bières étaient vides. 

Il se réveilla en sursaut, il ne savait pas l’heure qu’il était. On cognait à la porte, il ne savait pas qui c’était. Il se leva, titubant dans les bouteilles. Bernie se tenait devant lui, il avait un pack de 20 dans sa main. Verres brisés, vapeurs d’alcool, une douleur étrange lui traversait l’échine de part en part. Il voulait sortir d’ici, il étouffait. Bernie clopait, Doug pensait à Tessie. Il l’imaginait seule dans sa chambre, vêtue d’une blouse blanchâtre, apeurée comme jamais. Il aurait dû l’accompagner.

Halo violet, tempo endiablé, lueur bleue virevoltant au rouge. Spot puissant, fumée disparate, musique toujours plus violente. Doug se laissait entraîner par les vibrations des basses. Pour la première fois depuis plusieurs heures, il ne songeait plus à rien. Il se contentait de suivre le rythme, il n’y avait rien d’autre à faire de toute façon. Une fille s’approcha de lui, elle commença à danser tout près, puis trop près. Il était heureux, il ne pensait plus à rien, il l’enlaça se laissant enivrer par son parfum.

Ruelle isolée, brise légère, faisceau monochromatique, Tessie n’était plus, Doug embrassait l’inconnue. Elle le touchait un peu partout, elle le désirait plus que tout, il était incandescent, bien trop loin de la raison. Elle glissa ses doigts sous son jeans, il fit de même. Elle gémit, il était excité comme jamais, elle lui prit la main.

Aveuglé par la lueur du soleil,  douce sanction matinale. Incon-nue sur sa droite. Doug était hanté par le visage de Tessie, acculé par les remords. Une larme glissait le long de sa joue, perforant son visage. Il portait tout le dégoût du monde sur ses épaules. Il ferma les yeux et parvint à oublier, se laissant peu à peu bercer par les flashs de cette nuit folle, en compagnie de cette femme, que plus jamais il ne reverrait.

À nouveau seul, repassant devant cette ruelle, pas à pas sur le trottoir sale, glissant, dérapant. Il ne tombait pas, il était déjà au fond du puits, il rêvait à présent de la noyade. Il repensa à Tessie, à cette douleur qu’elle s’apprêtait à subir, à cette connerie qu’ils avaient faite.

À cet enfant qu’ils n’auraient jamais.

12716251_1674674326149460_2127590314817231467_o

Publicités

1 réflexion sur « Tessie »

  1. Très beau, comme d’habitude. Je suis fan de tes métaphores et de tes jeux de mots, c’est super inspirant. Je m’attendais à ce que ce soit ça, sans en être vraiment sûre, et c’est peut-être le sentiment que je préfère … Good job anyway !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close